who do you think you are ;; riok
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas

avatar
rose
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 11/02/2017⠀
↬ messages : 20⠀
↬ avatar + crédits : lee sung kyung + moondust⠀
Revenir en haut Aller en bas

who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 12:11


who do you think you are

 Retrouver  Geoju n'avait pas que ses avantages. Da Young avait déjà jaugé quelques soucis ; que ce soit la vie citadine totalement différente de celle de Séoul, ou même son habitat, ses camarades, ses amis retrouvés puis perdus. Tout changeait, pour le meilleur comme pour le pire ; elle se sentait certes chez elle, mais elle s'était tant habitué à Séoul qu'ici, tout lui semblait différent, bizarre, anormal. Pourtant, rien ne semblait avoir changé. Que ce soient ses amies, qu'elle avait retrouvé la veille, autour d'un café, après quelques longues heures de cours. L'architecture la passionnait toujours autant, de même pour les arts plastiques ; mais son cursus n'était pas aussi dynamique qu'à Séoul. Ou, peut-être qu'elle voyait tout négativement - pour une fois. Peut-être qu'elle était anxieuse, au fond, parce qu'elle était certaine d'avoir croisé Riok, peu après son arrivée. Riok, son ex inoubliable, le type qu'elle déteste et que, pourtant, elle continue d'adorer. Il n'était pas des masses méchants ; il ne faisait juste rien pour lui donner envie de continuer.

Un soupir, la coréenne replonge sur son téléphone. Quelques mails, rien d'important ; mais elle les lit, pour occuper son trajet jusqu'au parc de Gwanpeong. C'était devenu son "repère", son petit lieu de détente, son coin tranquille, paradisiaque presque. Certes toujours joyeuse, elle avait, des fois, besoin d'un petit peu de repos. Et ici, c'était l'endroit idéal. Un sourire aux lèvres, elle salue les quelques passants qu'elle croise - surtout les vieilles dames, amies de sa mère, ou mères des amis de ses cadets. Oh, mais, hein, elle n'en croisait pas toutes les deux minutes ; juste une de temps en temps. La promenade du dimanche, comme on dit. Après avoir glissé une mèche derrière son oreille, la damoiselle répond brièvement au mail d'un potentiel employeur. Trop concentrée, elle ne remarque pas vers où elle va, vers qui, surtout, pour, magie, comme dans les films et dramas bidons, percuter un passant. Oh, et quelle miracle un peu trop forcé ; c'était Riok. Elle le reconnaît en deux secondes. Yeux grands ouverts ; elle hésite entre l'ignorer, l'oublier, faire comme si elle ne le connaissait pas, pour s'excuser, partir, vite, loin, ou.. Ou juste le saluer. Le saluer pour quoi ? Pour quelle occasion ? Quel honneur ? Raclement de gorge, elle finit par souffler ; « Eum, salut. » Oah, quelle jolie phrase. Vachement bidon, tout ça. Elle rehausse son sac, qui tombait de son épaule, pour balader son regard autour de lui, et, finalement, sur lui. Il avait pas changé. Toujours aussi beau. « Tu.. Vas bien, depuis le temps ? » J'ai dit quoi, déjà ? Ah, optimisme. Young, ça rime avec optimisme. Et connerie, surtout.  

avatar
azure
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 04/02/2017⠀
↬ messages : 137⠀
↬ avatar + crédits : Shon Minho (mannequin) + teddy (tumblr)⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 14:13


who do you think you are

 C’était un dimanche où ton patron t’avait demandé de faire la matinée. Même si tu n’étais pas censé la faire, c’était avec une sorte de désespoir que tu t’étais levé ce matin là pour aller travailler. Même si tu voulais garder ton jour de repos, t’étais bien obligé de répondre à la somme d’argent en plus qui t’attendait à la fin de la journée. La matinée fut chargée, et quand tu eus fini, tu as eu cette idée d’aller manger dans le parc. Un sandwich à la mains, tu t’étais adossé à un arbre le temps de déguster ton repas de midi, rien de bien extraordinaire. Il y avait du soleil, le printemps commençait à revenir. Les écouteurs dans les oreilles, tu n’entendais même pas le bruits que les gosses faisaient en courant dans l’herbe devant les yeux de leurs parents. Puis tu te souvins brutalement d’un de tes rendez-vous avec ton ex. Da Young. Tu avais entendu dire qu’elle était partie à Séoul. Tu ne pouvais rien dire, après tout, c’était elle qui t’avait largué. Mais tu la comprenais. Tu n’avais pas réellement fait d’effort durant votre relation de deux ans, tout de même. Deux ans, c’était beaucoup. Puis, quand tu eus fini ton sandwich, tu jetas l’emballage dans la poubelle la plus proche, reprenant ton chemin pour rentrer chez toi dans l’optique de comater. Oui tu aimais ne rien faire, mais tu étais surtout fatigué. Plongé dans la mélodie de ton téléphone, tu relevas les yeux trop tard alors qu’une femme venait de te rentrer dedans. So drama. So dumb. Tu te retiens de lâcher un soupire. Puis quand tu poses tes yeux sur la dite personne, t’as soudainement envie de te barrer. Quand on parlait du loup, on en voyait le bout de la queue. Da Young était revenue. Ici. Au même moment où toi t’étais. Le destin faisait un peu trop bien les choses. Elle lâche un « Salut », même si tu te doutes qu’elle n’était pas à l’aise, tout comme toi d’ailleurs. Tu lui réponds un vague « Salut », tout aussi gêné. Tu n’avais pas réellement essayé de la contacter depuis ta rupture avec elle, soit cinq ans. Tu enlèves tes écouteurs, ça fait moins con. Elle n’avait pas changée, mais toi t’avais l’impression d’avoir évolué depuis. Cette rupture t’avait fait prendre conscience à quel point elle pouvait te manquer après. Mais ce n’était qu’après malheureusement. « Ça va…Comme ci, comme-ça » tu répondis avant d’enchaîner. « Et toi ? Je savais pas que t’étais revenue ». En fait, ce n’était pas comme si tes amis communs te l’avaient dit. T’en savais rien. T’étais toujours dans ton monde. Tu ne savais pas sur quel pied danser. Est-ce qu’elle t’en voulait toujours ? Est-ce qu’elle voulait se montrer polie ou simplement essayer de te parler comme une simple ex qui aurait gardé une once de sympathie pour ta personne ? T’en savais trop rien. T’as soudainement envie de lui demander pourquoi elle était revenue ici. A Geoju qui, même si c’était une ville globalement animée, était moindre comparée à Séoul. Est-ce qu’elle avait refait sa vie ? Avait-elle quelqu’un dans sa vie ? T’en savais rien, mais tu sentis une bouffée de jalousie t’envahir. Rien que le fait de l’imaginer dans les bras de quelqu’un d’autres te rendait de mauvaise humeur. « Alors Séoul ? ». T’y étais jamais allé, et t’aimerais pas. En fait, t’étais trop attaché à Geoju, et puis même, ça coûtait du fric d’aller là-bas, et t’en avais pas beaucoup du fric. « Euh…Tu veux peut-être aller ailleurs pour discuter ? » Parce que ouais, être debout pendant une heure à parler c’était moins chic que d’aller dans un café. Même si t’avais presque pas fait d’efforts pendant ta romance avec elle, t’avais envie de lui montrer que t’avais quand même changé, contrairement à ce qu’elle pouvait penser.   

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.

avatar
rose
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 11/02/2017⠀
↬ messages : 20⠀
↬ avatar + crédits : lee sung kyung + moondust⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 14:45


who do you think you are

 C'était sûrement le moment le plus malaisant de toute sa vie. Certainement. Riok ne devait pas réapparaître ; et elle l'avait évité comme la peste, elle avait évité tous les endroits où il pouvait se trouver, elle avait tout fait, absolument tout fait. A croire que la vie était contre elle ; et le garçon aurait pu fuir, hocher la tête et se barrer, loin d'elle. On renoue pas avec le passé. Non, c'est mauvais, c'est pas bien, pas tiptop, pas correct. L'étudiante le dévisage, comme elle le faisait avant, avec ses yeux comme hypnotisés ; Riok n'avait pas changé. J'insiste. Toujours aussi captivant. Sa voix, toujours aussi grave. Sa question lui passe au dessus de la tête, Da Young hausse simplement les épaules ; il était évident qu'elle n'allait pas le prévenir. Qu'elle n'allait pas chercher son numéro, ou un quelconque moyen de le contacter, pour lui dire que, "hey, je suis revenue". C'était pas correct. Ou, c'était pas correct pour ses sentiments. Elle l'a quitté en l'aimant encore ; et au-delà du regret, il y avait un soupçon d'amertume en elle. Elle aurait adoré qu'il fasse des efforts. Deux ans, c'est beaucoup. Deux ans, c'est fort, et c'était le début d'une grande et belle histoire, pour elle - peut-être qu'elle était trop niaise, sûrement, même. Un soupir, la coréenne revient sur terre, pour tendre l'oreille. Elle est gênée, et ça se voit. Ses yeux le fuient, ses dents combattent ses lèvres, et elle hausse les épaules à sa question. « C'était bien. » La conversation s'annonçait difficile, et dure à engager. Elle s'emmurait dans un silence, un silence qui s'en voulait ; et s'il avait refait sa vie ? Pas difficile, Da Young s'était barré sans même lui dire au revoir. Quitté le Riok, quitté Geoju. Il aurait bien pu se trouver une jolie nana, quelqu'un d'autre, avec qui il faisait potentiellement des choses qu'eux, ils n'avaient jamais fait. Elle mettait aussi le blame sur elle ; parce qu'elle avait refusé quelques rendez-vous, au nom de sa famille. Et elle voulait lui demander, le questionner sur ses relations, s'il fréquentait quelqu'un, ou s'il l'avait oublié ; c'était le désir le plus égoïste qui soit, mais Da Young espérait qu'il soit encore à elle. « Oh, oui. » Sa main joue nerveusement avec la lanière de son sac, l'autre serre son téléphone. Da Young stresse. Parce que c'était comme avant. S'ils allaient discuter dans un endroit plus posé, c'était comme avant. Comme un rendez-vous. Et elle savait qu'elle allait y penser des jours durant, et qu'elle allait ressentir ce qu'elle avait ressenti pendant deux ans. Une attirance folle et passionnée pour le coréen ; qui semblait être le même qu'avant. « On peut aller là. » Proposition obligée, elle mène la danse jusqu'à un petit café, qui avait ouvert récemment et qu'elle fréquentait de temps à autres. Une fois installée, elle pose son sac à côté d'elle. Bon. Maintenant, ils devaient faire quoi ? Commander ? Discuter ? Elle lève le bras, sourit au serveur, pour lui demander n'importe quelle boisson sucrée - et ce qu'elle avait retenu comme étant la boisson préférée de Riok. « Du coup.. Tu fais quoi, maintenant ? » Elle le regardait avec un sérieux incroyable, comme si elle jaugeait son ex petit-ami. Comme si elle l'analysait ; et elle se faisait détective, à la recherche d'une marque apposée par une quelconque fille. Sait-on jamais. Ca lui brisait le coeur, bizarrement. « Tu as continué, après le lycée ? »  

avatar
azure
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 04/02/2017⠀
↬ messages : 137⠀
↬ avatar + crédits : Shon Minho (mannequin) + teddy (tumblr)⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 15:14


who do you think you are

 C’était fort gênant, malaisant voire pire. C’était ce sentiment de braver l’interdit, de faire quelque chose qu’il ne fallait pas faire. Et c’est ce que vous faisiez en ce moment même. Tu sais pas trop où te mettre. T’avais l’impression d’être revenue sept ans en arrière, quand tu lui prenais la main pour aller boire ne serait-ce qu’un sirop à la fraise après les cours, juste avant qu’elle ne rentre pour ne plus sortir à cause de sa famille. Tu ne lui en a jamais voulu. Bien qu’elle soit sérieuse, sa question te fait rire. « Tu sais que l’école et moi, ce n’était pas le grand amour…Donc, non je n’ai pas continué ». Et là, tu te faisais passer pour un loser, un mec paumé sans trop grandes convictions pour sa vie. T’en avais jamais eu, t’as jamais su quoi faire de ta tête ni de ton futur. « Je travaille dans un garage du coin » précisas-tu, à défaut de dire au moins que t’étais salarié, et non un glandeur touchant une petit salaire de l’état. T’avais pas envie de devenir comme ça, c’était sûr, alors tu t’étais démerdé pour prendre les boulots où on avait besoin de toi. C’était ta vie. Puis tu te racle la gorge, ne savant pas quoi ajouter de plus. Puis merde, tu décidas de briser la glace. « Tu as un copain ? ». Au moins, tu avais été direct, on pouvait pas te le reprocher, mais maintenant tu redoutais sa réponse. Tu essayais de te dire que c’était normal si elle avait trouvé quelqu’un d’autre. Après tout, t’étais pas le meilleur pour elle, plutôt le pire. Mais tu l’avais aimé cette fille, tu l’aimais toujours, c’était certain. T’avais regretté ce que tu n’avais pas pu lui dire ni faire quand t’en avais encore la possibilité, mais il était trop tard pour modifier tout ça. Tu remercies le serveur sans le regarder, gardant tes prunelles sombres sur ton ex. Tu te dis peut-être que c’était la dernière fois que vous vous voyez comme ça, peut-être même que tu ne la croiseras plus du tout. Si elle te déteste encore, alors peut-être qu’elle t’oublieras. Une partie de toi espère qu’elle n’a pas un fils à papa dans les pattes, c’était le type de mec que tu détestais le plus, et de l’autre, tu aurais aimé qu’elle te dise qu’elle était heureuse, même si c’était pas avec toi. Au fond, tu n’avais voulu que son bonheur avant le tien, et quand elle est partie, tu avais accepté son choix, même si t’avais contesté. Vous vous étiez beaucoup aimé, beaucoup disputé aussi, comme tout couple normalement constitué. Puis une idée saugrenue vint dans ta tête. Pourquoi ne pas recommencer à zéro ? Tu sentais que tu pouvais changer, pour elle, pour vous, continuer ces deux ans mis en pause comme un film en pause le temps d’aller faire une pause. Tu serres ton pantalon sur tes genoux, attendant avec gravité sa réponse. Tout allait dépendre d’elle. T’étais prêt à assumer le fait que t’avais été un mec plutôt fainéant, voire même je m’en foutiste. Enfin, pas tellement. Parce que les soirs d’étés passés dans les petites rues à se bécoter ou juste à se balader, ça, c’était toi qui venait la chercher en bas de chez elle. Même si ce n’était pas pour beaucoup, au moins tu la voyais et ça te rendait heureux pour le lendemain. Même si t’étais pas un mec très expressif, tu lui avais déjà dit « Je t’aime », toi seul avais embrassé ses lèvres rosées, posé tes mains sur ses hanches, entrelacé tes doigts aux siens, faire de son corps le tien.  

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.

avatar
rose
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 11/02/2017⠀
↬ messages : 20⠀
↬ avatar + crédits : lee sung kyung + moondust⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 15:34


who do you think you are

C'est vrai qu'elle ne le voyait pas continuer ; et elle se rappelait du Riok, total opposé d'elle. Elle réussissait, il loupait ; c'était comme ça que ça fonctionnait. Et plutôt que d'en avoir honte, elle en était fière - parce qu'ils se complétaient, et c'était beau, presque romantique, comme dans ces comédies américaines qu'elle dévorait avec sa petite soeur. Quant au garage du coin, ce n'était qu'une moitié de surprise ; mais au moins, il n'était pas à la rue, et il n'était pas endetté, ou quelconque problème de ce genre. C'était rassurant, même, de se dire qu'il avait un boulot, même si travailler dans un garage n'était pas un élévateur social noble. Oh, Da Young s'en foutait, elle était du genre insouciante ; et si elle avait voulu sortir avec un intello, un fils un papa ou n'importe qui d'autre de ce genre, elle aurait certainement pu le faire. Elle était jolie, Da Young, et même si elle s'avérait être naive, niaise même, elle restait maline et sensée. Elle aurait pu en séduire ; mais elle avait toujours préféré Riok. Même à Séoul. Il sortait pas de sa tête, comme une maladie, comme une tumeur qui restait, qu'on voulait retirer mais qui s'accrochait - ou peut-être qu'elle préférait s'y accrocher. Elle, elle fixait autour d'eux, elle tentait de quitter son air mal à l'aise, de paraître décontractée. Il n'allait pas la manger ; et elle ne risquait rien en lui reparlant, si ? Elle pourrait même renouer des liens avec, non ? Pourquoi pas ? Comme au beau vieux temps. Puis elle était curieuse de tant de choses, qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de lister les questions qu'elle pourrait poser. Que ce soit l'endroit où il vit, ce qu'il a fait pendant ces cinq ans, s'il a rencontré de nouvelles personnes, ou s'il s'est trouvé une passion ; tout et n'importe quoi. Elle n'avait pas non plus de faire face à un étranger, non, justement ; elle redécouvrait l'homme qu'elle avait adoré. Aimé. Pensées stoppées. Un copain ? Elle le regarde, les yeux ronds - toujours si expressive. La question pourrait paraître anodine, mais pas à ses yeux. « Euh.. » Sa bouche se tortille, ses mains serrent ses genoux, couverts par son slim, alors qu'elle réfléchit. Quoi répondre ? Honnêtement, non, elle n'en a pas, et elle n'en a pas eu depuis lui. Et elle pourrait répondre simplement, mais elle avait cette sensation bizarre qu'elle devait s'expliquer. Lui raconter les péripéties qu'a subi son cœur à Séoul, ce garçon, dans sa promo, avec qui elle s'était lié et qui lui avait déclaré sa flamme - pour se faire rejeter par une Da Young désolée, qui ne ressentait rien d'autre que de l'amitié pour lui. Puis, elle pourrait lui dire qu'elle ne l'avait jamais oublié, et qu'elle l'aimait toujours. L'honnêteté était toujours un bon choix ; mais pourrait-elle assumer, si ce n'était pas son cas ? « Personne depuis toi. Et toi ? » Ca suffira. Ca suffira, parce qu'elle n'était pas sûre de pouvoir lui dire. Quoique si. Ou non. Putain, pourquoi c'était si compliqué de s'arrêter sur un avis ? Elle soupire faiblement, et elle attrape son verre, pour coincer immédiatement la paille qui l'habillait entre ses lèvres. Ca l'empêchera de parler. Puis.. Puis merde, elle devait ; autant mettre "cartes sur table", non ? Au moins, elle sera fixée, et elle arrêtera peut-être de penser à lui, à vous, si il ne l'aime plus. S'il la déteste pour l'avoir largué. « Je n'ai pas réussi à t'oublier. Tu trottais encore dans ma tête à Séoul. Et tu le fais encore maintenant. »


avatar
azure
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 04/02/2017⠀
↬ messages : 137⠀
↬ avatar + crédits : Shon Minho (mannequin) + teddy (tumblr)⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 15:55


who do you think you are

 Tu en croyais à peine tes yeux. Elle avait accepté ? A toi ? T’avais intérêt à assurer et tu le sais pertinemment, mais pour l’instant, tu avais cinq ans à rattraper. Et puis même, t’allais pas précipiter les choses encore plus. Tu souris en coin, ce petit sourire que t’as quand tu la regarde parce que tu la trouve mignonne. Premier rendez-vous ? Il y avait mieux, et pire, mais tu ris. Ça fait bien des lustres que tu n’avais pas ris ainsi, et ça te faisait un bien fou. « Ok princesse, je t’emmènerai où tu veux ». Tu finis par boire tout ton verre. La tournure des choses était inattendue, mais tu acceptais cette surprise avec joie. Te levant, tu pris la main de ta désormais et de nouveau, copine pour sortir en saluant le serveur avec un sourire. Tu réfléchis. Des endroits nouveaux à Geoju? Il y en avait quelques uns. Tu décidas d’abord de l’emmener dans le quartier de votre ancien lycée. Ils ont rénovés la façade et même ajouté plus de verdure. Ça te rappelait pas mal de souvenirs, et avec nostalgie tu t’arrêtes devant l’école, alors qu’avant tu aurais aimé te barrer vite fait bien fait. Si t’avais apprécié un peu plus les études, alors peut-être que ta situation aurait été meilleure. Mais tu n’es pas comme ça. Tu es quelqu’un qui fait avec les mains et qui ne pense pas tellement. « Tu te rappelles notre premier baiser ? ». Avec ce sourire en coin malicieux, tu regarde Dayoung, attendant de voir si elle aussi se souvenait de ce moment unique et inoubliable. Cachés comme des enfants derrière le buisson près de la classe de science, c’est là que tu as volé le premier baiser avec Dayoung. Ton premier baiser en fait. T’’étais vraiment un blanc bec à cette époque, mais tu t’en fichais, parce que t’étais tout simplement hyper content d’avoir embrassé ta copine. Bien évidemment le fait que toi & Dayoung soyez ensemble n’avait échappé à personne, et on se demandait bien ce qu’elle te trouvait à toi qui autant le dire, finissait dans les derniers aux examens. « Aah, je me demande comment j’ai fait pour survivre là-dedans sans redoubler ». C’était un exploit en soi, mais plus jamais tu ne voulais repasser par là. Et même dans ta prochaine vie, tu priais pour être aussi studieux que Dayoung, et d’avoir moins d’emmerdes. L’école paraissait tellement vide le dimanche. Puis tu l’amenas ailleurs. Près du nouveau planétarium. T’étais jamais rentré dedans, mais la vue sur Geoju était imprenable. Le soleil commençait déjà à descendre, bien qu’il soit désormais seize heure. Tu t’appuies contre la rambarde et contemple la ville, ta ville. Car tu la dominais, même si t’étais qu’un petit mécanicien, mais tu la connaissais par coeur et les gens aussi te connaissaient. « Alors ? »  


Dernière édition par Kwon Riok le Dim 12 Fév - 18:31, édité 1 fois

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.

avatar
rose
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 11/02/2017⠀
↬ messages : 20⠀
↬ avatar + crédits : lee sung kyung + moondust⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 16:25


who do you think you are

Elle était à deux doigts d'hurler, elle aussi. Personne, il n'avait personne ; elle aurait bien aimé avoir plus de détails, savoir depuis quand, s'il avait tenté, ou si c'était le néant depuis le début et.. Oui, encore une fois, elle pouvait facilement ériger une liste des "questions à poser à Riok". Mais pour l'instant, elle les oubliait ; elle préférait tout lui avouer, pour le voir s'étouffer, presque, tousser, du moins. Inquiète, elle se redresse d'un coup, comme pour vérifier qu'il allait bien ; et quand il reparle, elle s'installe, oublie de lui tapoter le dos, comme elle l'aurait fait, avant, en riant. C'était plus avant. C'était plus avant, même si.. Il l'aimait ? Encore ? Da Young le fixait, ses yeux toujours aussi ronds, comme ses lèvres ; et elle était incrédule, elle n'y croyait pas. A sa place, elle l'aurait détesté, et elle l'aurait mené en justice, s'il était venu lui dire qu'il l'aimait encore. Et ça la faisait sourire, rougir, presque ; parce qu'il ne l'avait pas oublié, et c'est tout ce qui importait. Pas qu'elle veuille recommencer quelque chose - ça, elle le savait pas, elle osait à peine y penser -, mais Riok restait spécial, à ses yeux. Alors elle jouait avec son verre, elle mélangeait inutilement sa boisson avec sa paille, jusqu'à, de un, sentir le regard insistant du garçon sur elle et, de deux, l'entendre. Lui dire qu'il voulait recommencer. Encore une fois, ça la faisait réfléchir comme jamais. Est-ce qu'elle voulait ? Est-ce qu'ils pouvaient ? Au fond, rien ne les empêchait ; et a contrario d'autres couples, ils ne s'étaient pas quitté en mauvais termes. Enfin, si. Mais pas à cause d'une tromperie, d'une connerie de l'autre, ou d'une disparition de sentiments. Puis, en recommençant, ils pourraient mieux faire, non ? En partant du principe que Da Young n'habitait plus chez elle, qu'elle pourrait, entre ses études et son futur boulot, le voir, et qu'il pourrait rattraper les efforts non-faits.. Tout semblait positif pour qu'ils sortent de nouveau ensemble. Mais c'était précipité, ils venaient à peine de se revoir, et la coréenne ne savait pas si c'était bon. Ce tumulte de sentiments, ça l'empêchait de réfléchir. Alors elle soupire, pour lui offrir un sourire, ceux qu'elle lui donnait avant, ceux que seul lui avait, ceux spéciaux, où son bonheur transparaît. « T'as intérêt d'être sage, cette fois ! » Comme si toute sa gêne était effacée, le rayoung - jeu de mots - revient, et elle se redresse, pour ébouriffer ses cheveux. Chose faite, elle s'installe, encore, sirote, finit, paye leur consommation, en posant un petit billet sur le ticket. « Ca va être bizarre, non ? Je veux dire.. Ca fait quand même cinq ans. » Cette remarque passée, elle croise ses jambes, pour noyer ses yeux dans les siens. Ca fait cinq ans, oui, mais ça lui avait manqué. Et elle ne l'embrassera certainement pas de suite ; parce qu'elle préfère prendre son temps, bien faire, bien refaire, pour ne rien louper. Riok était important. Le seul, peut-être. C'est ce que sa petite soeur lui gueulait. « Donc.. Je suppose que c'est notre premier rendez-vous ? Mh.. » Petit air de réflexion, où elle lève ses yeux au ciel, tout en pinçant ses lèvres, avant d'arborer une moue, dont seule elle avait le secret ; « Fais-moi visiter Geoju ! Enfin, s'il y a de nouveaux trucs ! »

avatar
azure
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 04/02/2017⠀
↬ messages : 137⠀
↬ avatar + crédits : Shon Minho (mannequin) + teddy (tumblr)⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Dim 12 Fév - 18:33


who do you think you are

 Tu en croyais à peine tes yeux. Elle avait accepté ? A toi ? T’avais intérêt à assurer et tu le sais pertinemment, mais pour l’instant, tu avais cinq ans à rattraper. Et puis même, t’allais pas précipiter les choses encore plus. Tu souris en coin, ce petit sourire que t’as quand tu la regarde parce que tu la trouve mignonne. Premier rendez-vous ? Il y avait mieux, et pire, mais tu ris. Ça fait bien des lustres que tu n’avais pas ris ainsi, et ça te faisait un bien fou. « Ok princesse, je t’emmènerai où tu veux ». Tu finis par boire tout ton verre. La tournure des choses était inattendue, mais tu acceptais cette surprise avec joie. Te levant, tu pris la main de ta désormais et de nouveau, copine pour sortir en saluant le serveur avec un sourire. Tu réfléchis. Des endroits nouveaux à Geoju? Il y en avait quelques uns. Tu décidas d’abord de l’emmener dans le quartier de votre ancien lycée. Ils ont rénovés la façade et même ajouté plus de verdure. Ça te rappelait pas mal de souvenirs, et avec nostalgie tu t’arrêtes devant l’école, alors qu’avant tu aurais aimé te barrer vite fait bien fait. Si t’avais apprécié un peu plus les études, alors peut-être que ta situation aurait été meilleure. Mais tu n’es pas comme ça. Tu es quelqu’un qui fait avec les mains et qui ne pense pas tellement. « Tu te rappelles notre premier baiser ? ». Avec ce sourire en coin malicieux, tu regarde Dayoung, attendant de voir si elle aussi se souvenait de ce moment unique et inoubliable. Cachés comme des enfants derrière le buisson près de la classe de science, c’est là que tu as volé le premier baiser avec Dayoung. Ton premier baiser en fait. T’’étais vraiment un blanc bec à cette époque, mais tu t’en fichais, parce que t’étais tout simplement hyper content d’avoir embrassé ta copine. Bien évidemment le fait que toi & Dayoung soyez ensemble n’avait échappé à personne, et on se demandait bien ce qu’elle te trouvait à toi qui autant le dire, finissait dans les derniers aux examens. « Aah, je me demande comment j’ai fait pour survivre là-dedans sans redoubler ». C’était un exploit en soi, mais plus jamais tu ne voulais repasser par là. Et même dans ta prochaine vie, tu priais pour être aussi studieux que Dayoung, et d’avoir moins d’emmerdes. L’école paraissait tellement vide le dimanche. Puis tu l’amenas ailleurs. Près du nouveau planétarium. T’étais jamais rentré dedans, mais la vue sur Geoju était imprenable. Le soleil commençait déjà à descendre, bien qu’il soit désormais seize heure. Tu t’appuies contre la rambarde et contemple la ville, ta ville. Car tu la dominais, même si t’étais qu’un petit mécanicien, mais tu la connaissais par coeur et les gens aussi te connaissaient. « Alors ? »  

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.

avatar
rose
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 11/02/2017⠀
↬ messages : 20⠀
↬ avatar + crédits : lee sung kyung + moondust⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Lun 13 Fév - 10:58


who do you think you are

 Le princesse, ça faisait, allez, disons, six, cinq ans qu'elle ne l'avait pas entendu ? Et même si elle ne le montrait pas, Dayoung était envahie par un tas de souvenirs. Elle se rappelait d'eux deux, en été, en train de se tenir la main, de se balader, de se bécoter. Elle était romantique, la gamine - mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, alors que ses doigts, eux, se liaient à ceux de Riok, pour la première fois, encore, depuis cinq ans. C'était comme redécouvrir une sensation oubliée ; et c'était, certainement, la chose la plus agréable qui soi. Un sourire, la damoiselle suit sagement son ex-nouveau petit-ami, pour, comme lui, bloquer sur leur ancien établissement. Ils l'avaient rajeuni ; et il avait presque perdu son charme d'antan. Un sourire, encore, répond à la question de Riok ; évidemment qu'elle s'en souvenait, et évidemment que ça la rendait heureuse. Elle se souvenait aussi de ses amies, choquées, presque outrées qu'elle ait accepté la demande du petit Riok, dernier du classement. Mais elle, qu'est-ce qu'elle s'en fichait du classement ; parce qu'au-delà de ça, Riok l'intéressait, et il était captivant, et elle, elle était passionnée par lui. On aurait pu sortir des violons, à chaque fois qu'elle le regardait ; parce que son regard était si expressif, qu'on devinait instantanément l'étendue de ses sentiments. « On s'était caché derrière le buissons. Et mes amies m'avaient demandé quelque chose comme, "aaaaaah, Young-aaaah, pourquoi tu l'as embrasséééé", mais au fond, elles étaient jalouses. Parce que t'étais le plus beau. » Wohoho, quel magnifique compliment digne d'une gamine de six ans. Sourire soleil, elle acquiesce à sa remarque. « Moi aussi, j'me demande.. » Elle rit, encore. A croire qu'elle a retrouvé sa joie de vivre. Et, ouais, justement, c'est le cas ; parce que tout, tout ces souvenirs, son adolescence, son couple, ça la rend heureuse, comme ça l'a rendu heureuse. Tout comme le planétarium, qu'elle avait jamais vu, et qui la subjuguait alors qu'elle aussi, elle rejoignait le bord, pour observer la ville. Geoju. Elle avait pas tant changé que ça ; et Dayoung se sentait bercée, par cet océan de lumières. C'était presque calme. « C'est beau. » Sa main tendue, l'étudiante attrape niaisement les quelques faisceaux de lumières, pour s'approcher de son désormais petit-ami. Toujours aussi atrocement et inconcevablement niaise, elle lui attrape d'abord la main, puis le bras, pour tirer dessus - un peu brutalement. Un baiser effleure sa joue, et Dayoung glisse, nerveusement, une mèche derrière son oreille. Vieux tic. « Donc, hrm, tu.. Tu as beaucoup de chose à me raconter, non ? Ces cinq ans ? Il faudra aussi que tu me montres où tu travailles, et où tu vis, et si tu t'es fait des nouveaux amis.. »

 

avatar
azure
clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
↬ arrivée : 04/02/2017⠀
↬ messages : 137⠀
↬ avatar + crédits : Shon Minho (mannequin) + teddy (tumblr)⠀
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
Sam 18 Fév - 19:27



who do you think you are

 T’avais oublié à quel point une femme ça pouvait être causante. Non que ça te déplaisait, mais Da Young avait toujours été un moulin à paroles, alors que toi, c’était limite si t’arracher un bonjour te dérangeait. Tu l’écoutes d’une oreille distraite quand elle mentionne ses copines qui honnêtement ne t’avaient jamais aimé. Et c’était réciproques, les pimbêches comme ça, tu n’en voulais pas, et tu avais été soulagé de constater que Da Young n’en faisait pas partie. Quand elle te tire par le bras pour t’embrasser la joue, t’hésites à rigoler comme un idiot ou ne rien dire, puis t’humidifie tes lèvres, gêné. C’était soudain, t’avais plus l’habitude. Tu la regarde, la trouvant tellement jolie. La plus belle. Tu ris et tu ébouriffes ses cheveux. « Chaque chose en son temps. Promis, je te montrerai tout ça. Allons-y doucement ok ? » T’avais pas envie d’aller trop vite et de refaire les mêmes erreurs du passé.  Tu reprends sa main dans la tienne, décidant qu’il était temps de redescendre en ville. « Tu as faim ? Tu veux aller manger quelque chose ? » Bonne initiative de ta part, vu qu’avant, vous n’aviez pas réellement le temps à cause de la famille de Young-ah. Maintenant que vous étiez plus adultes, tu avais envie de te comporter comme tel, comme un homme à ses yeux. Ton téléphone vibre, tu regardes ton message avant de sourire en coin et de répondre à un de tes potes. Il venait de te proposer d’aller boire un verre, enfin, un verre voulait dire plusieurs et donc finir bourré. Mais c’était pas ton plan ce soir. Tu voulais redécouvrir Da Young, savoir ce qu’elle avait vu, ce qu’elle avait fait, avec qui elle a parlé pendant ces cinq longues dernières années. « Je te présenterai plus tard, quand on se sera tout dit ». Tu lui souris brièvement en marchant, retournant près de la rue où vous étiez précédemment lors de votre pause « café ». En fait, tes amis se demandaient pourquoi t’avais personne. T’étais pas vraiment moche, voire pas du tout, mais ton caractère de merde les avaient amenés à croire que t’étais juste un gros connard. Ce qui était en partie vraie. « Ça te va poulet frit ? » So diététique, mais avec elle, tu savais que tu pouvais te permettre de lui proposer. C’était l’un de vos plats favoris. Au pire, si elle voulait pas, ça finirait en barbecue avec du soju. Ah, le soju. Dès que vous étiez devenus majeurs, t’avais jamais eu l’occasion de boire avec elle pour la simple et bonne raison qu’elle était à Séoul. Distraitement, tu sors une cigarette de ton paquet, et l’allume. C’était mal, surtout devant elle, mais t’avais décidé que lui cacher ça serait le début d’un autre mensonge. Et puis le tabac c’était à peu près ton seul pêché. Tu touchais pas à la drogue, tu baisais pas à droite et à gauche, t’étais juste quelqu’un de normal. Sans compter les quelques tatouages sur ta peau qui n’y étaient pas avant, quand tu fréquentais la petite Da Young au lycée. Et toi, le petit Riok, tu n’étais pas encore le petit bad boy, t’étais juste un gosse paumé sans grosse motivation intellectuelle. Mais c’était ça qui lui avait plus, et t’en étais fier. 

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Contenu sponsorisé

clic me !
Revenir en haut Aller en bas

Re: who do you think you are ;; riok
MA CITY.COM
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Riok L. d'Autevielle || Que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MA CITY  :: geoju :: sangsu :: gwanpeong parc-